Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Retour

C'était Où Déjà ?

C'est quoi ce blog

Si vous arrivez par hasard ici, sachez que ce blog a été totalement vidé de son contenu début mars 2011. Pendant des années (mon premier article datait de 2005) j'ai raconté ma vie de célibataire un peu romancée. Je ne regrette pas de l'avoir fait, mais ma vie a changé, ma motivation et ma disponibilité pour ce blog ont diminué. Comme malgré tout il est difficile d'arrêter complètement, vous trouverez de temps en temps ici un petit article, je mettrai aussi quelques photos ici et sur mon blog photo.

Archives

Petite précision

Je boycotte tous les réseaux sociaux sous quelques formes que ce soit.
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 07:10

Magnifique Aude Lachaise, hier dans un théâtre de ma ville. Salle pleine, à 80 % féminine, il faut le dire. Mais M. Blanc n'a pas regretté.

Si vous êtes curieux, voici un extrait très représentatif de ce spectacle mi danse, mi one-woman show.

Je cite un blog qui s'appelle "Images de danse", il ou elle exprime exactement ce que je pense. C'était en octobre 2009 :

 

Aude Lachaise a un sacré culot. Pour son premier solo de chorégraphe, elle ne danse pas, ou si peu. Mademoiselle donne dans la conférence dansée, le one-woman show, le cours de philosophie. Pleine d'une tranquille inconscience, elle affronte les écueils tranchants de la gestuelle et de l'éloquence, et n'en sort pas totalement déchirée.
Elle fait mentir outrageusement ceux qui pensent que les danseurs ne savent que danser et les bimbos que sourire. Elle sait parler et écrire, et avec un brio certain (avis aux éditeurs !). Aude est belle mais ne se tait pas. Enfin elle parle cul sans se mettre à poil. En danse contemporaine, une vraie provocation. Et se dévoile d'autant moins que, sous l'apparente confession, elle se cache. Cette midinette qui fantasme sur Brando, voudrait succomber au marlou Marlon ce n'est pas elle, au mieux qu'un grossier doublage. Et à qui s'adresse-t-elle dans cet incessant va-et-vient du tu au vous, est-ce à nous public, à un homme, à son homme, à une copine ? Tous à la fois, sans doute.

 Directe et stylée, sans doute belle amoureuse, et au dedans bouillante et survoltée, cette petite bonne femme en jupe et au texte bien troussé pratique l'humour de race. A coup sûr, Aude Lachaise a encore beaucoup à dire et à montrer.
50 minutes où on reste stochés à notre fauteuil. Très très belle performance !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cristophe 17/12/2012 01:14


Ah ces spectacles où il y a toujours une petite minorité d'hommes, des hommes traînés là par leurs compagnes ou qui ne veulent surtout pas lâcher le grappin qu'ils ont sur elles quitte à
s'ennuyer, sauf moi. Je ne suis pas un vrai homme.

Blanche 17/12/2012 10:30



M. Blanc a aussi une part féminine en lui, et c'est pour cela, entre autres, que je l'aime.