Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Retour

C'était Où Déjà ?

C'est quoi ce blog

Si vous arrivez par hasard ici, sachez que ce blog a été totalement vidé de son contenu début mars 2011. Pendant des années (mon premier article datait de 2005) j'ai raconté ma vie de célibataire un peu romancée. Je ne regrette pas de l'avoir fait, mais ma vie a changé, ma motivation et ma disponibilité pour ce blog ont diminué. Comme malgré tout il est difficile d'arrêter complètement, vous trouverez de temps en temps ici un petit article, je mettrai aussi quelques photos ici et sur mon blog photo.

Archives

Petite précision

Je boycotte tous les réseaux sociaux sous quelques formes que ce soit.
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 18:21

Tu imprimes la recette. Posée sur la table à côté de toi, tu t’y réfères régulièrement, voire religieusement même.

Voyons…

Tu fais préchauffer le four à la température indiquée.

Beurre, sucre, cerneaux de noix, farine, poudre de chocolat amer…

Tu respectes les quantités, l’ordre d’inclusion des ingrédients.

Jusque là tout va bien.

Puis, tu fabriques les cookies, à la main, c’est mieux, parce que la pâte est assez compacte.

Pas de problème, tu adores mettre « la main à la pâte ».

Tu les disposes amoureusement sur le papier cuisson.

Et voilà, c’est prêt. Prêt à enfourner.

Tu le fais.

Il y a bien une petite arrière-pensée d’alerte, mais forte de ta grande expérience, tu ignores cette idée saugrenue.

3 mn.

L’alerte de ton cerveau se fait de plus en plus virulente.

P… de B… de M….

Ce P… de four a des boutons tellement peu pratiques qu’on ne sait si c’est à 150° ou à 250°.

Et là, c’est à 250 °.

Immédiatement, tu ouvres le four, tu sors les cookies, un peu saisis, il faut le dire.

Et là tu essaies de refroidir le four, le plus rapidement possible.

Plus de 5 mn les pauvres cookies qui ne sont pas cuits, attendront là.

Tu iras vite fait chercher ton vernis rouge

Tu marques d’un trait de vernis le bouton. Là où il y avait une légère déclivité dans le plastique noir, il y a maintenant un trait rouge. Non mais, ce four ne te fera pas le coup une autre fois.

Finalement, au bout du temps imparti, les cookies sont cuits et mangeables, malgré leurs fesses un peu trop cuites, mais on est passé à côté d’une catastrophe culinaire.

Cookies.JPGDes cookies, photographiés avec un objectif macro, ça fait un peu peur ;-)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mlafeeclochette 30/12/2012 09:56


terrorisant meme !!

Blanche 30/12/2012 13:14



En même temps, ils ne sont pas trop lourds pour des cookies, ils laissent pas de trace de beurre sur les doigts ;-)


Ton dernier article m'inquiète, j'espère que ça va mieux ?



Cristophe 30/12/2012 09:34


Ta photo ne risque pas d'être reprise sur un site culinaire.

Blanche 30/12/2012 13:13



Ben non, je sais que je ne suis pas la reine de la photo culinaire  ;-)