Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Retour

C'était Où Déjà ?

C'est quoi ce blog

Si vous arrivez par hasard ici, sachez que ce blog a été totalement vidé de son contenu début mars 2011. Pendant des années (mon premier article datait de 2005) j'ai raconté ma vie de célibataire un peu romancée. Je ne regrette pas de l'avoir fait, mais ma vie a changé, ma motivation et ma disponibilité pour ce blog ont diminué. Comme malgré tout il est difficile d'arrêter complètement, vous trouverez de temps en temps ici un petit article, je mettrai aussi quelques photos ici et sur mon blog photo.

Archives

Petite précision

Je boycotte tous les réseaux sociaux sous quelques formes que ce soit.
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 18:41

Nous sommes allés au spectacle hier. Je l'avais choisi pour Vanessa van Durme cette actrice flamande dont j'avais déjà parlé ici pour son spectacle "Regarde maman, je danse". Cette actrice est extraordinaire. Je n'ai pas hésité à aller lui dire, puisqu'elle dînait au même endroit que nous après le spectacle. J'étais toute émue.

Elle a annoncé qu'après la tournée de Gardénia, elle reprendrait celle de "Regarde maman, je danse" pour la septième saison. Donc si vous avez l'occasion, si elle passe dans votre ville et que vous cherchez un one-(wo)man show qui décoiffe, n'hésitez pas un instant. Je vous préviens, c'est pas pour les coincés, oh non ! Mais on en sort avec une toute autre vision du monde.

Gardenia 

gardenia6.jpgSur cette photo, elle est au fond, en tenue déshabillée avec plumes.


Alain Platel | Franck Van Laecke | Les ballets C de la B

 

Gardenia est une plongée au cœur de la vie privée de sept transsexuels et travestis d’âge mûr, dont Vanessa Van Durme qui avait ému les spectateurs avec Regarde Maman, je danse, en 2007. Il ne s’agit pas de fiction mais d’une révélation intime exceptionnelle, celle de leur lutte insatiable vers une identité. En contraste mais aussi en harmonie, s’ajoute le témoignage d’un jeune homme et d’une « vraie femme ». Neuf individus singuliers, liés par de profondes égratignures du corps et de l’âme, et mus par une immense volonté de vivre. Le chorégraphe flamand Alain Platel et le metteur en scène Frank Van Laecke signent ce spectacle intense où la vie, ici si particulière et vulnérable, se raconte par la danse et le chant. Bien loin du voyeurisme sensationnel, Gardenia demeure une rencontre tendre et drôle, dont on sort la gorge nouée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cristophe 19/01/2012 20:40


Pas vu mais je connais des Parisiennes qui l'ont vu (au théâtre de Chaillot je crois) et m'en ont parlé en tout ziastes.

Blanche 20/01/2012 11:02



On peut en voir des extraits sur le net, juste pour se donner envie d'y aller.