Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Retour

C'était Où Déjà ?

C'est quoi ce blog

Si vous arrivez par hasard ici, sachez que ce blog a été totalement vidé de son contenu début mars 2011. Pendant des années (mon premier article datait de 2005) j'ai raconté ma vie de célibataire un peu romancée. Je ne regrette pas de l'avoir fait, mais ma vie a changé, ma motivation et ma disponibilité pour ce blog ont diminué. Comme malgré tout il est difficile d'arrêter complètement, vous trouverez de temps en temps ici un petit article, je mettrai aussi quelques photos ici et sur mon blog photo.

Archives

Petite précision

Je boycotte tous les réseaux sociaux sous quelques formes que ce soit.
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 07:42

Voici ce que nous avons été voir hier.

 

Raphaël Navarro | Clément Debailleul | Fatou Traoré | Étienne Saglio | François Chat

La compagnie 14:20 est l’initiatrice de la « magie nouvelle », une mouvance artistique qui conjugue danse, cirque, théâtres d’ombre et d’objets et art numérique. Plusieurs pièces se succèdent sous nos yeux émerveillés. Comme celle de la danseuse Fatou Traoré, qui invente un langage chorégraphique où le corps, par l’effet de la magie, est délivré de la contrainte du réel. En état d’apesanteur, il se dédouble, s’étire, chute dans un ralenti, imprime sa trace immatérielle dans l’espace. Ou celle d’Étienne Saglio qui lance dans la nuit d’innombrables balles lumineuses comme autant d’étoiles filantes, à peine domptées par la présence invisible du magicien. Ou encore celle de François Chat et de ses accessoires flottants. Un spectacle d’illusion pour tous âges où magie rime avec poésie.

Écriture, mise en scène, conception magique et numérique Raphaël Navarro et Clément Debailleul
Artistes-collaborateurs Fatou Traoré (chorégraphe-danseuse), François Chat (jongleur-danseur), Etienne Saglio (jongleur)
Chorégraphie lévitation et hologrammes Fatou Traoré
Costumes Jean-Paul Gaultier
Musique pour violoncelle seul Antoine Berland

Etienne Saglio comptera dans l'avenir, moi je vous le dis. Je l'avais vu l'année dernière dans un spectacle où il était seul en scène, ça s'appelait "Le soir des monstres" vous vous souvenez ?

J'avais adoré.

Si vous le voyez passer dans votre ville, n'hésitez pas, foncez.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cristophe 15/10/2011 21:02



Il y a une erreur dans tes mots que je trouve belle. 



Blanche 16/10/2011 08:23



Un très beau lapsus "conter", "compter". Merci Cristophe ;-)