Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Retour

C'était Où Déjà ?

C'est quoi ce blog

Si vous arrivez par hasard ici, sachez que ce blog a été totalement vidé de son contenu début mars 2011. Pendant des années (mon premier article datait de 2005) j'ai raconté ma vie de célibataire un peu romancée. Je ne regrette pas de l'avoir fait, mais ma vie a changé, ma motivation et ma disponibilité pour ce blog ont diminué. Comme malgré tout il est difficile d'arrêter complètement, vous trouverez de temps en temps ici un petit article, je mettrai aussi quelques photos ici et sur mon blog photo.

Archives

Petite précision

Je boycotte tous les réseaux sociaux sous quelques formes que ce soit.
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 10:21

Voici un texte que j'ai retrouvé dans mes archives, je ne sais pas si je l'avais publié à l'époque, mais je ne pense pas. Il date du 8/02/2010 à 12 h.

Il y a des week-ends après lesquels je suis contente de retourner au boulot.

Ahhhhh !

Car si je résume, ça donne ça :

Ma mère qui papote.

Je cuisine des légumes qui n’auraient pas dû réapparaître après la guerre (je parle de celle de 39-45).

A bas les topinambours !

Ma mère qui papote.

J’essaie de faire mes comptes.

Ma mère qui papote.

Nous déplaçons des meubles chez moi.

Ma mère qui papote pendant que je lui fais son brushing.

Ma mère qui papote.

On se met à table à midi et à 19 h précises.

Ma mère dort devant la télé pendant sa sieste. Pause…..

Nous visitons un musée et je tombe à nouveau amoureuse des magnifiques statuettes de Camille Claudel.

Là, c’est le monsieur que nous rencontrons près des statues qui papote, un passionné de cette sculptrice admirable qui est paraît-il morte de faim dans son asile psychiatrique.

Je confirme qu’elle était vraiment meilleure que Rodin. Vraiment.

Mon père qui râle, ah, ça change.

Ma mère qui fait le ménage chez moi avec les produits qui lui tombent sous la main.

Je crains le pire quand je rentrerai du boulot ce soir.

Mais bon, c’est bon de les avoir encore, ensemble, vifs malgré leur âge.

Mon salon est devenu coquet, et enfin ils ont compris que je ne jetterai pas ce canapé qu’ils détestent et des petits meubles qu’un ami a recyclés pour moi.

C’est dur mais je tiens bon.

4 h plus tard, j'ai reçu le coup de fil terrible de mon papa, elle avait été percutée par une voiture dans un passage clouté, décédée sur le coup. Ce texte me brasse, si vous saviez, mais c'est exactement le souvenir que j'ai d'elle, sa loghorrée.

Cette phrase "Je crains le pire quand je rentrerai du boulot ce soir" pourrait paraître prémonitoire, mais je pensais uniquement aux rangements/nettoyages qu'elle aurait pu faire, à son idée.

J'ai toujours les meubles qu'un ami avait recyclé pour moi, mais le canapé qu'ils détestaient est parti à Emaüs.

Depuis, mon papa ne râle plus, et nous allons lui rendre visite ce week-end.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

El 04/04/2013 15:18


La mort sait hélas nous faire culpabiliser de tout ce qu'on n'a pas fait, ou de tout ce qu'on aurait dû faire…une dure leçon que j'ai vécue, et qui m'a appris à ne pas laisser traîner de petites
choses qui s'avereraient regrettables si par malheur…dans ce texte tu nous rends ta mère très vivante, et ça c'est la magie de l'écriture !

Blanche 05/04/2013 07:24



Je l'ai appris aussi. Par chance, je me souviens exactement du jour où je lui ai parlé la dernière fois. Le matin de sa mort. C'était plutôt paisible, je
n'avais rien à regretter.



Louisianne 02/04/2013 14:44


En effet quand on relit tout ça après coup, cela nous paraît bien dérisoire !
Je me souviens quand mon père est mort, je me rappelais des bons souvenirs, mais je me rappelais aussi combien il pouvait être raleur et pénible, la mort n'a pas occulté ses défauts !
Comme toi je garderai probablement le même souvenir de ma mère : la logorrhée, et aussi sa façon de toujours vouloir ranger chez moi comme si c'était chez elle, selon ses goûts à elle !
Quand elle m'agaçe, je prends mon mal en patience, en me disant qu'un jour elle ne sera plus là et qu'elle me manquera !
Ou peut-être qu'elle perdra la tête, qui sait, et que je regretterai nos conversations, même si je peux rarement "en placer une".
Prends bien soin de ton père, et toutes mes pensées pour toi quand ce triste souvenir te revient.

Blanche 03/04/2013 07:10



On a ouvert les armoires de la maison de campagne, elle avait gardé beaucoup de papiers, c'est émouvant de les retrouver maintenant.


A propos de "perdre la tête", un collègue vit ça en ce moment avec sa maman, c'est terrible !


Je te remercie de tes pensées.



Mathilde 29/03/2013 18:03


Profite bien de ton papa, bon week-end à vous :-)

Blanche 03/04/2013 07:07



C'était un bon week-end, pour tout le monde. Je crois que chacun y a trouvé sa place et a pu s'exprimer.



Cristophe 29/03/2013 16:43


Un ouikènnd même de trois jours n'est pas suffisant pour exprimer toute sa tendresse, il faudra y retourner. d:-)

Blanche 03/04/2013 07:06



Evidemment ;-)



Jeanne 28/03/2013 22:16


Emouvant ...


Prend soin de ton papa Blanche


passe un bon WE également

Blanche 29/03/2013 10:13



On le bichonne, on le bichonne, et c'est franchement pas difficile du tout.