Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Retour

C'était Où Déjà ?

C'est quoi ce blog

Si vous arrivez par hasard ici, sachez que ce blog a été totalement vidé de son contenu début mars 2011. Pendant des années (mon premier article datait de 2005) j'ai raconté ma vie de célibataire un peu romancée. Je ne regrette pas de l'avoir fait, mais ma vie a changé, ma motivation et ma disponibilité pour ce blog ont diminué. Comme malgré tout il est difficile d'arrêter complètement, vous trouverez de temps en temps ici un petit article, je mettrai aussi quelques photos ici et sur mon blog photo.

Archives

Petite précision

Je boycotte tous les réseaux sociaux sous quelques formes que ce soit.
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 18:51

Notre premier vide grenier, devrais-je dire.

Depuis quelques temps, nous avions collecté dans la maison, des objets dont nous n'avions pas besoin et que nous aimerions vendre, c'est le principe du vide-grenier.

Nous avions tout prévu, le beau temps, la monnaie, les tables pour exposer, les chaises pour attendre le chaland, une bouteille d'eau et le parasol pour ne pas trop cuire.

videgrenier.jpg

Il était pas beau notre stand ?

En fait, la journée a été longue, au point que j'ai eu le temps de faire trois ou quatre scoubidous. Longue mais instructive. Globalement nous n'avons pas perdu d'argent au cours de cette journée, mais heureusement que nous n'en vivons pas.

Le public de ces vides-greniers est très étonnant.

Il y a les professionnels, nous les avons ratés, parce que nous sommes arrivés à 8 h.

Ensuite, nous avons vus les "mono-maniaques". L'un d'eux s'approche de moi, et tout bas tout bas me demande si j'ai des fêves de galettes des rois. Flûte ! Un fabophile.

Les marchandeurs ou marchandeuses. Ceux-là, ils exagèrent. J'ai entendu derrière moi quelqu'un crier "Et vous voulez pas en plus que je vous l'emballe et que je vous mette un billet avec ? Non ?"

Les gosses qui sont trop mignons et s'extasient devant mes scoubidous. D'ailleurs c'est ma plus belle vente, un scoubidou tout a fait girly à 50 centimes, qu'elle a payé avec ses sous.

J'ai adoré.

Et les chiens en laisse qui font connaissance.

Et les tenues improbables.

Bref, le vide-grenier a beau être très intéressant sociologiquement, mieux que la plage même, ce sera mon dernier.

 

Repost 0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 11:11

Pas de fête de la musique pour moi.

Quand j'entendais hier que cette fête était une belle réussite en matière d'exportation française, je suis restée dubitative. Je ne sais pas comment se déroule la fête de la musique dans votre ville, mais chez nous, c'est le bazar. Pour tout, la programmation, le parking, l'écoute.

J'ai essayé plusieurs années de suite.

Une fois,  j'ai failli me faire écraser par la foule.

Vu la consommation d'alcool dans certains lieux de concerts, j'ai préféré la plupart du temps ne pas prolonger trop tard la soirée. La viande saoule et incontrôlable, très peu pour moi.

Lorsque parfois un groupe me plaisait et que je commençais à les écouter, il fallait pas 5 mn pour qu'un groupe amplifié genre Trust mais sans le talent s'installe à 10 m et commence à saturer ses amplis merdiques.

Il nous est arrivé de participer en tant que chorale, mais depuis longtemps, nous ne le faisons plus, nous ne savons pas chanter en plein air et surtout notre répertoire ne s'y prête pas.

Et en plus cette année, j'ai l'impression qu'il va pleuvoir.

Bref, je fais ma vieille grincheuse.

Repost 0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 06:18

Entre les répétitions, les concerts, ma famille qui vient m'écouter, et la vie habituelle, j'ai plus le temps de rien, et en particulier pratiquement plus le temps de "trainer" sur le net.

Voici l'article qui a été écrit sur nous  dans le Centre Presse du 18/06/2012 :

Dogora.jpg

Dogora, hymne réconciliateur

Qui n'a jamais vécu l'expérience de n'aimer qu'un petit moment dans une musique et vouloir qu'il se répète à l'infini? On a l'impression, en écoutant Dogora, qu'Étienne Perruchon a réussi le pari de ne mettre bout à bout que des moments intenses qu'on adore! Cette oeuvre est une succession de mélodies succulentes qui subliment la voix, la polyphonie. Pour peu qu'on soit fan de grands ensembles vocaux, Dogora devient le concert parfait. Et les 1.000 choristes poitevins dirigés par Dorothée et Augustin Maillard ont été d'efficaces passeurs de cette symphonie pour un monde imaginaire. Des guides parfaits pour ce voyage dans un univers qu'on imagine meilleur dans lequel il existerait un métissage entre musique savante et rythmes populaires qui pourraient être slaves, méditerranéens, orientaux... Comme si Mozart composait pour une fanfare roumaine ou des chanteurs occitans! Il y a quelque chose dans Dogora d'universel, d'intemporel et de fraternel. Un grand hymne réconciliateur et porteur de profondes émotions. Dès les premières notes, les frissons se sont installés, ne laissant que peu de repos jusqu'à la reprise finale, avec le public de La Vidjiamé, un des « tubes » de cette oeuvre qui nous pénètre des heures durant. C'est toujours difficile d'avouer qu'une larme a même coulé. Mais c'est pourtant vrai.

Marion Valière Loudiyi
Pas mal hein ? Et on remet ça ce soir, et peut-être jeudi pour la fête de la musique, après j'embraye sur le Requiem de Mozart, ah, oui, j'ai oublié l'audition de mon cours de chant, où là c'est Haendel. Pfff. Et je m'étonne d'avoir des "vers d'oreilles", ces petites mélodies lancinantes en permanence ;-) 
Sur la photo, je suis dans le choeur en bas à gauche (Soprano 1), juste au bord de l'orchestre. Quoi ? Vous ne me distinguez pas ??
Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 06:18

Je n'aime pas les stéréotypes. Je suis une fille. Capable de mettre au monde un enfant, capable de mettre du verni à ongles une fois par an - faut pas exagérer non plus - mais aussi passionnée par les voitures et les engins de chantier.

Hier, c'était journée filles à Tours avec ma copine : essayage de vêtements, découvertes de jolies boutiques. Mais je n'ai pas pu louper les deux bijoux automobiles.

Une R8, excusez du peu et une Jaguar Type E.

Des merveilles !

"Jolis enjoliveurs" qu'elle a dit ma copine.

Euh ! Ce sont des roues à rayons ;-)

jaguartypeE.jpgCelle d'hier n'était pas rouge, mais avouez que ça a de la gueule !

Et voici une R8

R8.jpg

Deux voitures comme ça dans la même journée, hors de tout contexte de rassemblement. C'est pas croyable ! Tours est décidément une belle ville !

(Photos récupérées sur le net)

Repost 0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 06:56

C'était la question de mon fils il y a quinze jours. Il me voyait gratouiller dans le jardin. Mon plaisir, le jour à peine levé, en peignoir ou équivalent, pas peignée, pas lavée, le petit déjeuner à peine fini. Regarder les fleurs éclore, les légumes pousser, arracher quelques mauvaises herbes, décider d'arroser ou pas, c'est mon plaisir. C'est venu comme ça, de très loin probablement.

A une époque, j'avais un grand balcon, j'avais donc planté des trucs avec plus ou moins de succès. Sur le balcon, j'oubliais, ça se desséchait. Dans les appart. ça attrape des maladies, c'est décevant, faut y mettre plein de produits.

Puis en repensant à la question de mon fils, j'ai vu ma maman. Elle adorait son jardin, que des fleurs, pas un légume, à part quelques aromates. Une vraie passion.

Je reste raisonnable malgré tout, je ne suis pas passée de rien à un maraichage intensif : un pied de courgettes, quatre pieds de tomates, quelques fleurs, pour cette année, ce sera suffisant.

Cette maison avec jardin, c'est une petite partie de mon bonheur. Merci à celui qui m'accompagne dans la vie maintenant et qui me regarde faire, l'air attendri.

Je crois que je ne suis pas la seule responsable de ce succès, la terre est très bonne ici. Il est pas beau mon pied de courgettes ?

Je sais, il va envahir les radis...

Courgette.JPG

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 08:53

C'est la deuxième année que nous allons assister à cette exhibition. C'est encore accessible, et très bon enfant. Faut aimer les belles mécaniques, le bruit des moteurs... pardon... la musique.

Les moteurs sont réglés aux petits oignons.

moteuralpha.JPG

Cette grand-mère Bugatti ne voulait pas avancer. Alors, ils poussent.

Bugatti.jpgMais mon "chef-d'oeuvre", c'est celle là.

D'abord c'est ma voiture favorite, la Corvette, au bruit tout à fait caractéristique, et la photo, est exactement ce que je voulais faire : un "filé", c'est à dire que la voiture est nette et le fond flou, car elle va vite, très vite, en sortie de virage. Les photographes apprécieront.

Corvettecourse.JPG

Repost 0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 06:12

J'ai tondu sauvagement le jardin où des feuilles d'orchidées avaient poussé. Un collègue m'avait dit "c'est bizarre, des fois ça fleurit, des fois pas..." .

Et miracle, au milieu de cette pelouse, est sorti ça, la seule rescapée, ou la seule qui s'est décidée à fleurir.

anacamptis.jpg

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 18:59

Quelques rencontres testostéronées avec le chat des voisins plus tard, voici mon matou, en attente. Se disant, qu'il n'est pas mal juste au bord de l'extérieur, mais pas à l'extérieur tout à fait.

Gardien.jpgEt puis c'est confortable une since, pardon une wassingue, euh non une serpillière.

Repost 0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 06:11

Ca y est, j'ai donné des permissions de sorties à mon chat. Sous surveillance évidemment. Mais comme je m'y attendais, il est tellement trouillard qu'il procède par étape et avec de  grandes précautions.

Là, il sort d'un dessous de voiture vers un autre dessous. Remarquez son allure, arrière train baissé et protection des parties intimes, on ne sait jamais !

Al-aventure.JPG

Lorsqu'il ira jusqu'à la pelouse, il pourra voir ça

roseendevenir.jpg

Un rosier que nous avons planté cet hiver.

Et même ça

Cerise.JPG

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 06:03

Premier concert en public mardi dernier, c'était à Lencloitre (86), nous étions 250 choristes, et il y avait une ambiance du tonnerre. Souvenez-vous, j'avais parlé de cette oeuvre .

Le lendemain, j'avais la voix cassée, trop donné et surtout un début de rhume. J'aimerais tant être sur pieds (enfin en voix) pour mardi prochain, ce sera à Châtellerault et nous serons 500 choristes.

Si cette aventure vous intéresse, je vous conseille d'aller voir le site de Concerts en Vienne. Un petit extrait à écouter, franchement je préfère nos solistes, plus douces, plus en connection l'une avec l'autre, un vrai bonheur de les voir et de les entendre (je suis à 2 m juste derrière elles). elles chantent par coeur, ce qui n'est pas une mince affaire, et... plus juste ;-)


Repost 0