Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Retour

C'était Où Déjà ?

C'est quoi ce blog

Si vous arrivez par hasard ici, sachez que ce blog a été totalement vidé de son contenu début mars 2011. Pendant des années (mon premier article datait de 2005) j'ai raconté ma vie de célibataire un peu romancée. Je ne regrette pas de l'avoir fait, mais ma vie a changé, ma motivation et ma disponibilité pour ce blog ont diminué. Comme malgré tout il est difficile d'arrêter complètement, vous trouverez de temps en temps ici un petit article, je mettrai aussi quelques photos ici et sur mon blog photo.

Archives

Petite précision

Je boycotte tous les réseaux sociaux sous quelques formes que ce soit.
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 08:19

L'avantage d'être dans une petite ville avec un jardin, c'est qu'il y a plein d'oiseaux. M. Blanc trouvent qu'ils s'expriment beaucoup dès 4 h du matin, moi, je dors comme une souche. J'ai pas senti le tremblement de terre de 72 en Charente Maritime. 22 h 45, je dormais, non mais...

Tout au long de la journée, comme j'ai mis un garde manger, ils viennent se nourrir. J'ai essayé de les photographier, mais c'est difficile. Les photos sont ratées (oiseau minuscule et flou sur un fond d'herbes diverses). Faudrait un matériel que je n'ai pas, et surtout de la patience.

Ca ne m'empêche pas de les observer à la jumelle.

Le rouge-gorge toujours seul et sur son promontoire, et ceux qui viennent par troupes. Je ne parle même pas des moineaux, des merles et merlettes, ni des étourneaux, mais des troupes de pinsons,

Pinson_des_arbres_male.jpg

de verdiers et le top du top, les chardonnerets (sur la droite sur la photo suivante).

verdier-et-chardonneret.jpg

De temps en temps, j'en repère un nouveau. Hier c'était un oiseau gros comme un merle, mais marron à rayures ??

Au début, j'avais hésité à mettre des graines au sol, à cause du chat. Mais ce chat ne chasse que les chats du voisinage avec une énergie sans cesse renouvelée et les papillons. Les oiseaux n'ont vraiment rien à craindre...pour l'instant.

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 06:14

Encore une archive. Ce texte date de novembre 2009.

« Oui mais, tu comprends il faut que j’envoie ces appareils en réparation»

« Oui Gaston, je regarde »

«  Oui tu comprends, il me faut des boites spéciales pour ça »

« Oui Gaston je ferais un petit mail pour en demander »

« Oui, mais il faut appliquer la décision… »

« Oui Gaston, je me renseigne »

.

Je viens d’arriver dans mon bureau, il est 8 heures et Gaston –appelons-le Gaston pour préserver son anonymat- me gonfle dès mon arrivée. J’ai pas encore enlevé mon manteau et pas encore allumé mon ordi qu’il est là au pied de mon bureau à me casser les c**illes. Je sais, je n’en ai pas, mais vous avez compris l’image.

Gaston, j’en ai à peine parlé ici, parce qu’il est inracontable. Dans chaque service, on a son boulet, et moi, j’ai le mien. Je ne suis même pas sa chef, mais pour une raison complètement inconnue de moi et même certainement de lui d’ailleurs, il vient tout le temps me parler. Dix fois, quinze fois par jour, il revient me voir. Je crois qu’il s’ennuie parfois dans son bureau. Au point qu’il s’y endort.

Gaston est proche de la retraite, ouf !

Il est encore là, avec une fiche à modifier, en même temps il me raconte sa vie :

« Ma fleur, elle a fait des pousses comme ça. Depuis une semaine, tu te rends compte. Tchiou ! J’ai même pas mis d’engrais, c’est tout fou ce machin »

Avec Gaston, faut suivre, il me parle de l’Amaryllis qu’il a achetée le week-end dernier, parce que Gaston fait crever régulièrement des plantes chez lui, il fait la fortune des jardineries !

Ca m’intéresse pas plus que ça, mais Gaston a compris un truc, c’est que je suis une gentille, alors il vient me raconter sa vie. Une vie de merde, il faut le dire, car Gaston n’a aucune, mais aucune vie sociale en dehors du boulot.

Alors j’ai pitié, c’est pas bien d’avoir pitié des gens, je sais, mais je suis comme ça.

Je m’écoute lui parler, et je ris intérieurement. D’une part il est sourd, à ce propos, je ne félicite pas le prothésiste qui lui a réglé son appareil auditif. Quand je le vois me regarder en plissant les yeux et orientant la tête différemment, c’est qu’il n’a pas entendu. Galère !!

Je lui parle donc en articulant et en choisissant soigneusement mon vocabulaire. J’ai l’impression de parler à un gosse de 5 ans.

6 mois, j’ai 6 mois à patienter ! Galère !

Depuis, il est parti à la retraite, et je fais son boulot, en plus du mien. Je comprends qu'il pouvait dormir l'après-midi, il y avait pas du travail pour occuper quelqu'un toute une journée. On a essayé de prendre de ses nouvelles, mais il ne répond pas. C'est le genre de personne dont on se rendra compte qu'il est mort à cause de l'odeur dans le couloir de l'immeuble. Fâché avec le peu de famille qui lui reste, et brouillé avec tous ses voisins. Charmant monsieur !

Mais, au boulot, on en parle encore, c'est qu'il y en a des anecdotes à son sujet, et des croquignolesques !

Repost 0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 10:21

Voici un texte que j'ai retrouvé dans mes archives, je ne sais pas si je l'avais publié à l'époque, mais je ne pense pas. Il date du 8/02/2010 à 12 h.

Il y a des week-ends après lesquels je suis contente de retourner au boulot.

Ahhhhh !

Car si je résume, ça donne ça :

Ma mère qui papote.

Je cuisine des légumes qui n’auraient pas dû réapparaître après la guerre (je parle de celle de 39-45).

A bas les topinambours !

Ma mère qui papote.

J’essaie de faire mes comptes.

Ma mère qui papote.

Nous déplaçons des meubles chez moi.

Ma mère qui papote pendant que je lui fais son brushing.

Ma mère qui papote.

On se met à table à midi et à 19 h précises.

Ma mère dort devant la télé pendant sa sieste. Pause…..

Nous visitons un musée et je tombe à nouveau amoureuse des magnifiques statuettes de Camille Claudel.

Là, c’est le monsieur que nous rencontrons près des statues qui papote, un passionné de cette sculptrice admirable qui est paraît-il morte de faim dans son asile psychiatrique.

Je confirme qu’elle était vraiment meilleure que Rodin. Vraiment.

Mon père qui râle, ah, ça change.

Ma mère qui fait le ménage chez moi avec les produits qui lui tombent sous la main.

Je crains le pire quand je rentrerai du boulot ce soir.

Mais bon, c’est bon de les avoir encore, ensemble, vifs malgré leur âge.

Mon salon est devenu coquet, et enfin ils ont compris que je ne jetterai pas ce canapé qu’ils détestent et des petits meubles qu’un ami a recyclés pour moi.

C’est dur mais je tiens bon.

4 h plus tard, j'ai reçu le coup de fil terrible de mon papa, elle avait été percutée par une voiture dans un passage clouté, décédée sur le coup. Ce texte me brasse, si vous saviez, mais c'est exactement le souvenir que j'ai d'elle, sa loghorrée.

Cette phrase "Je crains le pire quand je rentrerai du boulot ce soir" pourrait paraître prémonitoire, mais je pensais uniquement aux rangements/nettoyages qu'elle aurait pu faire, à son idée.

J'ai toujours les meubles qu'un ami avait recyclé pour moi, mais le canapé qu'ils détestaient est parti à Emaüs.

Depuis, mon papa ne râle plus, et nous allons lui rendre visite ce week-end.

Repost 0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 14:47

Ca me rappelle une très vieille pub télé, je ne me souviens même plus pour quoi d’ailleurs.

Mais c’est vrai que la vie est comme ça, elle passe, avec ses petits soucis, ses joies, ce bonheur de vivre à deux, le soleil qui revient… enfin...

Ca ne se raconte pas de telles choses, c’est tellement banal.

Non, je ne vis pas avec le prince charmant, pas plus que je ne suis une princesse charmante, mais notre histoire parait bien partie. Ca fera bientôt deux ans que nous vivons ensemble, moi qui était restée pratiquement 10 ans seule, ça me fait drôle.

Il faut trouver sa place dans ce couple, garder sa personnalité, ne pas trop empiéter sur la sienne.

Il faut le dire, cet homme là, c’est une crème…mais pas que.

Ce qui me fait le plus plaisir, c’est quand mon père m’appelle un lendemain de week-end, qu’il m’annonce avec sa pudeur « j’ai passé de très bons moments ».

Non, nous n’avons rien fait de spécial, juste décidé d’un menu, fait quelques courses, préparé et partagé des repas, regardé un film dont il manquait la fin (foutu enregistreur), lancé des jeux de mots, ri, versé une petite larme dans l’émotion.

La vie quoi.

Et ce week-end, nous montons à LA ville. Appareil photo en bandoulière nous allons affronter les gens toujours pressés dans le métro, les garçons de café qui te servent sans le sourire, parce qu’il ne faut pas exagérer non plus et les toilettes payantes.

Oui, nous serons à Paris pour deux jours.


J'ai retrouvé cette pub, vous vous en souvenez ??


 


Pub Roquefort par froadster

Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 15:28

"Neige en hiver", c'est le maronnier de saison.

La neige a tenu la matinée et par flemme de dégivrer la voiture, nous sommes allés au marché à pieds. J'adore le bruit des pas dans la neige.

J'y ai vu des chienschiens avec manteau et capuche !

Mon chat, lui est nature, pas de bottes, pas de manteau. Non mais !

Chatneige.jpg

Repost 0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 08:36

Petit coup de sonnette ce matin, à 8 h pétantes. J'ouvre en tenue cocooning d'intérieur.

cocooning-5119673a.jpg

(photo récupérée sur le net )

Une voiture, genre espace, est garée sur le trottoir devant chez nous. Une dame au physique quelconque est entrée dans notre cour :

- "Bonjour, CCAS, je viens pour la toilette de M...."

J'éclate de rire.

(M. Blanc est en train de prendre sa douche, et je ne pense pas qu'il apprécierait que je lui envoie cette dame pour l'aider).

Elle regarde ses notes et donne notre adresse.

- "Vous êtes à la bonne adresse, mais nous sommes tous les deux valides".

Je cherche un peu, mais je ne connais pas de monsieur âgé au point qu'il nécessite une toilette dans nos voisins proches.

La dame repart, en disant qu'elle va se renseigner à la mairie.

Ca cafouille un peu, à la mairie. Quand je pense au pauvre monsieur qui attend pour sa toilette du matin.

Repost 0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 08:47

Que c'est bon de prendre des congés en dehors de tout le monde. Quelques jours, comme ça, pour le plaisir de couniller, de traîner quoi. Pas rien faire, mais le faire lentement à son rythme, passer du coq à l'âne. Faire sortir le chat, finir un sudoku, errer sur le net, faire rentrer le chat, trier mes photos, faire sortir le chat, bidouiller sur ma nouvelle tablette pour apprendre à m'en servir, faire rentrer le chat, apprendre une partition, faire sortir le chat. Non, sérieusement, j'ai pas fait tout ça dans ma matinée, en fait, j'ai l'impression de n'avoir fait qu'ouvrir et fermer la porte au chat. Mais là, il est rentré, il est en rond sur la vieille polaire que M. Blanc a préparé pour lui sur une chaise collée au radiateur. Il a essayé de sortir plusieurs fois (le chat, pas M. Blanc), et il fait trop froid, en plus il n'y a même pas de flaques d'eau, c'est pas drôle.

Chatpolaire.JPG

Chouette, je vais pouvoir continuer à glandouiller.

Repost 0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 13:09

Même si j'ai plus beaucoup de lecteurs/lectrices, pour ceux et celles qui sont encore là, de tout coeur :

bonneannee.gif 

 

Et des GIF pour toute l'année...

Euh... faut pas déconner quand même !

Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 09:44

J'ai bien "bossé" pendant quelques jours, j'ai embauché du monde aussi, atelier déco, atelier cuisine, atelier ouverture d'huitres et même atelier sculpture, si si :

Buche.jpgElles sont pas belles les décos de la bûche ?

Et pour les cadeaux ? Tout le monde a été très gâté, surtout moi ;-)

Le thème ? La photo bien sûr. Dès que je dompte un peu mon nouvel objectif, je vous montre.

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 08:47

Je lis partout que les gens sont stressés ou carrement déprimés par les fêtes de fin d'année. Je peux le comprendre, quand on voit cette avalanche de consommation obligatoire, quand on lit que les restaurateurs sont démarchés par les centrales d'achat, et qu'ils vous réchaufferont des plats surgelés à des prix exhorbitants, en rajoutant une toute petite touche (genre virgule en vinaigre balsamique), sous la dénomination "fait maison".

C'est légal. Moral, un peu moins.

Jamais ça ne me viendrait à l'idée d'aller passer un réveillon dans un restaurant avec cotillons et bises obligatoires en prime, pour le passage de la nouvelle année.

Moi aussi, j'ai eu des Noël tristes, où nous les parents, on faisait se faisait un faux cadeau (un livre de notre bibliothèque réemballé) pour que le Père Noël soit aussi passé pour nous.

Moi aussi, j'ai supporté les cadeaux "empoisonnés" de ma mère. Elle donnait, tout en faisant comprendre qu'elle avait payé très cher ou qu'elle avait eu beaucoup de mal à trouver l'objet. Pire, elle a offert à ses petits enfants en couple, une moitié de cadeau chacun "au cas où vous vous sépareriez". 

Elle n'est plus là, et les enfants sont encore en couple.

Cette année, j'invite la famille, nous serons 12, il faudra pousser les meubles, mettre les rallonges. Non, je n'ai pas fait de sapin, depuis longtemps je n'en fais plus, parce que je n'ai pas de place et que j'ai un chat qui s'empressera de jouer avec les guirlandes et de grimper dans les branches.

Nous sommes encore à la recherche des derniers cadeaux de table, mais ça avance.

Cette année, j'ai fait beaucoup d'achats de cadeaux sur internet, et c'est l'objet de mon titre.

J'avais visité un site de fabrication de bijoux en Martinique, c'était le hasard, un quizz sur le site de Chriss (la photo d'une graine d'arbre exotique).

J'y ai commandé un ensemble collier-bracelet, et j'ai reçu en 4 jours (merci La Poste) exactement ce que j'avais commandé. C'était très bien emballé, avec une petite carte qui en décrivait le contenu. Ses photos sont très fidèles, mais si vous doutez, je vois que beaucoup de boutiques en métropole vendent ses créations.

Je pense que j'y reviendrai pour moi, mais bon, on va attendre un peu que passe ce mois très dispendieux.
Solune-Bijoux.jpg

Repost 0