Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Retour

C'était Où Déjà ?

C'est quoi ce blog

Si vous arrivez par hasard ici, sachez que ce blog a été totalement vidé de son contenu début mars 2011. Pendant des années (mon premier article datait de 2005) j'ai raconté ma vie de célibataire un peu romancée. Je ne regrette pas de l'avoir fait, mais ma vie a changé, ma motivation et ma disponibilité pour ce blog ont diminué. Comme malgré tout il est difficile d'arrêter complètement, vous trouverez de temps en temps ici un petit article, je mettrai aussi quelques photos ici et sur mon blog photo.

Archives

Petite précision

Je boycotte tous les réseaux sociaux sous quelques formes que ce soit.
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 11:11

J’en ai entendu des histoires d’hommes à femmes !

Vous connaissez tous, l’exemple du mari volage, si on peut appeler volage un homme marié qui n’a qu’une maîtresse.

Celui qui chasse sur le net maintenant, parce que c’est plus pratique, inscrit sous un pseudo, sans photo, mentant sur son âge sa ville et sa profession pour la discrétion.

Celui qui est bien dans sa vie, bien intégré socialement, mais cherche ailleurs ce qu’il a l’impression de ne pas avoir  chez lui, de l’attention, de l’amour tout simplement.

On appelle ça comment ? Vouloir le beurre, l’argent du beurre et la crémière.

Combien de fois ai-je mis en garde mes amies sur ce personnage, qui leur donne un peu de son temps, gentiment, pour la bagatelle, mais aussi pour la discussion, deux heures par-ci, un dîner par là.

Celui qui fait systématiquement faux bond pour les fêtes « tu comprends, il y a les enfants », qui fait faux bond en soirée « tu comprends, ma chaudière est en panne », qui fait faux bond pendant les vacances « tu comprends, on a acheté un séjour en famille aux Baléares », qui fait même faux bond le week-end « tu comprends, ma femme a invité son frère ».

Bref, celui qu’on comprend, qu’on excuse, qu’on remercie même quand il daigne se libérer.

Dans le meilleur des cas, c’est l’amant du lundi, celui de ma voisine, commerçante.

Tout va bien tant que l’on ne s’y attache pas.

Parce que cet homme-là, il en fait des promesses…qu’il ne tiendra jamais.

Il promet qu’il quittera sa femme « si si quand les enfants seront grands ».

Il promet, monts et merveilles, des vacances au soleil, lors du prochain congrès professionnel.

Les femmes sont naïves !!

 

Mais le monde est en train de basculer.

J’entends maintenant des histoires de femmes à hommes.

Peut-on appeler volage une femme mariée qui n’a qu’un amant ?

Une femme qui chasse sur le net, sans photo, inscrite sous un pseudo, mentant sur son âge, sa ville et sa profession pour la discrétion.

Dans mes exemples, ces femmes sont bien intégrées socialement et professionnellement, mais plutôt mal dans leur vie, elles cherchent ailleurs ce qu’elles n’ont pas chez elle, de l’attention, de l’amour tout simplement.

Moi j’appelle ça vouloir le beurre, l’argent du beurre, et le crémier.

J’ai mis en garde mes amis sur ces personnages qui donnent un peu de leur temps, plus ou moins long selon la proximité géographique.

De sms coquins en petits cadeaux, sans promettre vraiment, elles entretiennent ce lien, cette relation étrange. Elles osent même la jalousie, un comble quand on couche dans le lit de son mari tous les soirs !!

Petit à petit l’amant, lui, tout a fait disponible s’attache, projette, idéalise, trouve des excuses.

Les hommes sont naïfs !!

 

Je suis en colère, parce que j’ai beau prévenir, anticiper, je vois mes amis se déliter, se morfondre d’amour. Attendant le message qui ne vient pas, le ventre noué.

Et j’ai envie de crier « toutes des salopes ! », mais non, ces femmes je ne les connais pas, et surtout je ne les comprends pas, comment pourrais-les juger ?

 

Par contre, si j’avais un conseil à donner, dans ma grande expérience de célibataire, c’est qu’il faut une période de deuil entre chaque relation, plus ou moins longue selon les personnes ou l’investissement qu’on y a mis. Par deuil j’entends solitude, réflexion, remise en cause. Sans cette période de deuil, toute nouvelle relation est vouée à l’échec.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Louisianne 05/01/2012 22:42


@ Pictorus : oui chaque cas est différent, mais Blanche décrit des cas bien précis, des profils bien décrits ! Moi c'est là dessus que je réagis... 


Et je n'ai pas lu de commentaires qui jugent outre mesure !


 

Blanche 05/01/2012 22:48



Ce ne sont pas des cas "bien précis" mais un mélange de ce que j'ai entendu à droite ou à gauche.


Je juge plus l'immaturité ou l'inconscience de certaines personnes.



Pictorus 05/01/2012 21:07


Tous ces commentaires me laissent songeurs... chaque cas est différent et on ne peut établir de jugements définitifs sans savoir.


Quant à moi je ne regrette rien. Rien de rien. 

Blanche 05/01/2012 22:46



Chaque cas est différent je le sais, ce qui m'attriste c'est que dans certains cas, ça peut faire beaucoup de dégats.



Louisianne 05/01/2012 14:24


J'applaudis des deux mains ! Et tu as tout à fait raison, le phénomène s'inverse ! On voit de plus en plus de femmes mariées qui prennent un amant !


Je ne pourrais pas être une des ces femmes, j'ai trop soif d'absolu, et je préfère être seule que mal accompagnée !


Je suis d'accord avec toi aussi sur la période de deuil, que tant de gens préfèrent zapper ! On se précipite sur le net, comme au supermarché, comme si les relation guérissaient les blessures !


D'ailleurs j'évoque un peu cela dans mon billet de demain !

Blanche 05/01/2012 22:47



Je crois, si j'ai bien lu ton blog que tu es plutôt dans le cas "traditionnel" non ?



Cristophe 03/01/2012 15:15


Une période de "deuil", ça a été mon fonctionnement jusque là, je pense que c'est dans ma nature. J'en ai vu pas mal qui sitôt une relation finie ont couru après une autre, puis une autre, puis
une autre... finalement, ils/elles ont quand même fini par trouver la bonne personne, alors je pense que c'est juste une autre façon de faire... J'espère seulement qu'ils/elles n'ont pas fait
trop de dégâts dans leurs relations temporaires.

Blanche 03/01/2012 18:46



Les "dégats" collatéraux, c'est ça qui me met en colère.



chou 03/01/2012 14:13


Autant de salopes que de salauds ?


Ce n'est pas une nouveauté, me semble-t-il. Enfin, bien que je ne le porte pas particulièrement dans mon coeur, j'espère qu'il s'en remettra vite et fera une nouvelle rencontre moins biaisée.


Certaines femmes aiment jouer avec les sentiments qu'elles provoquent pour jouir de leur pouvoir.


Ca m'est arrivé, brièvement, quand je cherchais à me rassurer après une grosse mandale. Je regrette. C'est moche.

Blanche 03/01/2012 16:45



Tu ne connais pas tous mes amis, dont la plupart ne lisent mon blog d'ailleurs. Mais tu dois avoir des exemples dans ton entourage. Rencontres "biaisées"
c'est vraiment le terme. Mais bon, le coeur à ses raisons...